Logiciel

L’application Signal explose après la controverse sur WhatsApp

Written by admin

L’application de messagerie cryptée Signal indique qu’elle voit un afflux de nouveaux utilisateurs s’inscrire à la plateforme, à tel point que l’entreprise constate des retards dans la vérification des numéros de téléphone.

Quant à savoir qui ou quoi est responsable du grand nombre de nouveaux utilisateurs intéressés par la plateforme, qui est exploitée par l’organisation à but non lucratif Signal Foundation, il y a deux coupables probables : Elon Musk, PDG de Tesla, et WhatsApp, concurrent de Signal.

Coup de pub de la part d’Elon Musk

Musk, qui est maintenant la personne la plus riche du monde après avoir dépassé le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, en termes de valeur nette, a tweeté un mème hier soir critiquant Facebook pour son rôle dans l’assaut du Capitole américain mercredi dernier, pour s’organiser en ligne.

Musk, qui s’est montré plus critique envers Facebook ces dernières années, a suivi le mème en suggérant à ses 41,5 millions d’adeptes : téléchargez Signal, probablement au lieu d’utiliser un produit Facebook (bien que Musk n’ait pas nommé Facebook ou WhatsApp spécifiquement par son nom dans aucun de ses posts).

Controverse sur Whatsapp

Quant à la controverse sur WhatsApp, elle est un peu plus compliquée. Une nouvelle politique de confidentialité, le 8 février, a créé la controverse chez les utilisateurs.

Pour faire court : WhatsApp a présenté une nouvelle politique de confidentialité qui entrera en vigueur le mois prochain et qui ne comprend plus de texte indiquant que les utilisateurs pourront refuser le partage de données avec la société mère Facebook. A la place, la nouvelle politique décrit expressément comment WhatsApp partagera les données (votre numéro de téléphone, le nom de votre profil et les informations de votre carnet d’adresses) avec Facebook.

“En tant que membre de la famille des sociétés Facebook, WhatsApp reçoit des informations de cette famille de sociétés et partage des informations avec elle. Nous pouvons utiliser les informations que nous recevons d’eux et ils peuvent utiliser les informations que nous partageons avec eux pour nous aider à exploiter, fournir, améliorer, comprendre, personnaliser, soutenir et commercialiser nos services et leurs offres”.

Comme le rapporte Ars, l’option de refus n’existe plus dans l’application depuis un certain temps – il s’agissait d’une option unique introduite en 2016, et la politique de confidentialité de WhatsApp y fait référence depuis. Si vous vivez en Europe, WhatsApp ne partagera en aucun cas des données avec Facebook à des fins de ciblage publicitaire, comme l’a précisé Niamh Sweeney, directeur de la politique de WhatsApp pour le marché Europe, Moyen-Orient et Afrique, dans un fil de discussion sur Twitter.

LIRE AUSSI  Hangouts Chat devient Google Chat

Le nouvel avis sur la politique de confidentialité n’aide pas non plus la cause de Facebook, puisqu’il indique aux utilisateurs mécontents des changements – qui, une fois encore, concernent la manière dont les entreprises gèrent leurs chats sur WhatsApp en utilisant le backend de Facebook – de “supprimer leur compte”, sans autre recours.

Tout cela a créé une véritable tempête sur les réseaux sociaux, où les utilisateurs de WhatsApp semblent fuir la plateforme en grand nombre pour rejoindre Signal, une application de messagerie cryptée à but non lucratif qui n’appartient pas au plus grand réseau social de la planète.

Il convient également de mentionner que Signal Messenger LLC, l’organisation logicielle qui gère le développement de produits à partir de Signal, a été co-fondée et financée par Brian Acton, le co-fondateur désabusé de WhatsApp qui a publiquement dénoncé les pratiques de son ancien employeur en matière de protection de la vie privée.

L’explosion de popularité pour Signal

Le point positif pour Signal est que cette combinaison d’événements génère beaucoup d’intérêt pour sa plateforme, à la fois comme application de messagerie mobile viable et comme alternative à l’écosystème Facebook.

En réponse à la controverse, WhatsApp a publié une longue déclaration précisant que la politique de confidentialité mise à jour “ne change pas les pratiques de WhatsApp en matière de partage de données avec Facebook”.

Cependant, de nombreux utilisateurs téléchargent Signal sur Android et IOS. Depuis, Signal s’est classé première sur les applis les plus populaires du Play Store et de l’App store dans de nombreux pays.

Utilisez-vous Signal ? N’hésitez pas à faire vos retours en commentaire.

LIRE AUSSI  La technologie WebRTC de Fonvirtual favorise le télétravail

 

About the author

admin

Passionnés de High Tech et de jeux vidéo, je m'intéresse aux dernières technologies. Sur ce blog, j'essaie de vous informer au mieux sur les dernières tendances, les prochains films, séries ou la prochaine console.

Leave a Comment