Blog

Une IA d’Adobe détecte les visages photoshopés

Written by admin

Le monde s’inquiète de plus en plus de la diffusion de fausses vidéos et images, et Adobe, un nom synonyme d’images éditées, dit qu’il partage ces préoccupations. Aujourd’hui, il partage de nouvelles recherches en collaboration avec des scientifiques de l’Université de Berkeley qui utilisent le machine learning pour détecter automatiquement quand les images des visages ont été manipulées.

C’est le dernier signe que l’entreprise consacre plus de ressources à ce problème. L’an dernier, ses ingénieurs ont créé un outil d’IA qui détecte les médias édités créés par épissage, clonage et suppression d’objets.

L’entreprise affirme qu’elle n’a pas l’intention de transformer ce dernier travail en un produit commercial dans l’immédiat, mais un porte-parole a déclaré qu’il ne s’agissait que d’un des nombreux efforts déployés par Adobe pour mieux détecter les manipulations d’images, de vidéos, de documents audio et autres. – On se souvient d’ailleurs des différents GAFA contre le développement de l’IA dans certains milieu.

“Bien que nous soyons fiers de l’impact que Photoshop et les autres outils créatifs d’Adobe ont eu sur le monde, nous reconnaissons également les implications éthiques de notre technologie “, a déclaré la société dans un billet de blog. “Le faux contenu est un problème sérieux et de plus en plus urgent.”

La recherche est spécifiquement conçue pour repérer les modifications effectuées avec l’outil Liquify de Photoshop, qui est couramment utilisé pour ajuster la forme des visages et modifier les expressions faciales. “Les effets de la fonction peuvent être délicats, ce qui en fait un cas de test intrigant pour la détection des modifications à la fois drastiques et subtiles des visages “, a déclaré Adobe.

LIRE AUSSI  Gato Roboto est un Metroidvania avec un chat dans un mecha.

Pour créer le logiciel, les ingénieurs ont formé un réseau neuronal sur une base de données de visages appariés, contenant des images avant et après avoir été éditées avec Liquify.

L’algorithme qui en résulte est d’une efficacité impressionnante. Lorsqu’on leur a demandé de repérer un échantillon de visages édités, les volontaires humains ont obtenu la bonne réponse dans 53 % des cas, alors que l’algorithme était correct dans 99 % des cas. L’outil est même capable de suggérer comment restaurer une photo à son apparence originale, non éditée, bien que ces résultats soient souvent mitigés.

“L’idée d’un bouton magique universel pour annuler les retouches d’images est encore loin de la réalité “, a déclaré Richard Zhang, chercheur chez Adobe, qui a contribué à la réalisation de ce travail, dans un article d’un blog d’entreprise. “Mais nous vivons dans un monde où il est de plus en plus difficile de faire confiance à l’information numérique que nous consommons, et j’ai hâte d’explorer davantage ce domaine de recherche.”

Les chercheurs ont déclaré que ce travail était le premier du genre conçu pour repérer ce genre de modifications faciales et qu’il constitue une “étape importante” vers la création d’outils permettant d’identifier les changements complexes, notamment les “manipulations corporelles et les modifications photométriques comme le lissage de la peau”.

Bien que la recherche soit prometteuse, des outils comme celui-ci ne sont pas une panacée pour mettre fin aux effets néfastes des images manipulés. Comme nous l’avons vu avec la diffusion de fakes news, même si le contenu est manifestement faux ou peut être rapidement démystifié, il sera quand même partagé et adopté par les réseaux sociaux. Savoir que quelque chose est faux n’est que la moitié du travaille, mais au moins c’est un début.

About the author

admin

Leave a Comment